Nouvelles

Appelées à la justice : les églises mennonites répondent à la crise migratoire au Mexique

Maria de Jesús Gómez Aguilar partage son expérience de travail avec les migrants dans l’église mennonite de Veracruz. Photos : Oscar B. Calvachi.
Date de diffusion : 
Jeudi 11 Mai 2017

Bogota, Colombie – « La Bible nous invite à nous rappeler que le peuple d’Israël fut aussi étranger, captif et déportés, » raconte Carlos Martínez de la Conferencia de Iglesias Evangélicas Anabautistas Menonitas de México. « Les premiers anabaptistes furent aussi discriminés. Et nous voyons cette histoire vivante en nos frères et sœurs de Chihuahua. »

Martínez fait partie des 21 responsables anabaptistes venant de différentes parties du Mexique réunis à l’occasion d’une conférence des églises mennonites et frères mennonites du Mexique, les 23 et 24 mars 2017. L’objectif était de penser une réponse biblique pour le soin des plus vulnérables parmi nous : les migrants. Les textes de Matthieu 1:16-23 et 1 Pierre 1:1;2 9-10 furent utilisé pour la réflexion.   Dan González Ortega dirigeant une étude biblique sur la migration.

Les conversations ont abordé la discrimination et les conditions difficiles des migrants lors de leur traversée. La ville de Mexico est un lieu de passage des migrants qui se dirigent vers la frontière des Etats-Unis ainsi que pour ceux qui sont déportés des Etats-Unis. Beaucoup de migrants sont agressés par les agents de la patrouille frontalière des deux pays, souffrent de violence sexuelle, de perte d’emploi, d’exploitation de la part des cartels de drogue, de discrimination et doivent traverser des terrains peu praticables lors du trajet.

« Il y a plusieurs groupes de migrants mais celui qui connait la croissance la plus rapide est celui des migrants autochtones. Dans l’état de Oaxaca, le gouvernement veut les rendre invisibles, » explique Leslie Ocampo, Iglesia Cristiana de Paz de México A.R.

Touchées par les besoins des migrants, les églises anabaptistes convoquèrent cette conférence avec le Mennonite Central Committee pour apprendre à savoir comment répondre de manière efficace et en partenariat les uns avec les autres.

« À Matamoros, l’église n’a pas l’infrastructure nécessaire pour donner du travail aux migrants. » affirme Jesus Garza de la Conferencia Cristiana Anabautista Menonita. « Il y a beaucoup d’églises mais il n’y a rien de fait dans cette région. C’est très triste parce qu’il n’y a pas de coordination pour venir en aide aux migrants. »

Déterminés à trouver des moyens d’offrir une réponse biblique, les participants mirent en commun leurs questions pour trouver des idées d’actions. « Les enfants doivent abandonner l’école pour travailler dans la rue. Nous offrons des programmes d’alphabétisation pour les enfants migrants. » raconte Sandra Plett, Iglesia Cristiana de Paz en México A.R.

« Puebla est une ville de passage des migrants. Nous pensons fonder une maison d’hôte et peut être créer des emplois temporaires, » confie Mario López du Ministerio Integral de Iglesias Anabautistas de Puebla.

Plusieurs participants attirèrent l’attention sur les causes profondes de la migration. « Être informés est crucial. Nous devons prendre connaissances des causes, » explique Martínez. « Un outil d’enseignement possible pourrait être la création d’une formation pour des délégués des différentes églises et fédérations d’églises. »

De la Genèse à l’Apocalypse, des histoires mettant en scène des personnes migrant et trouvant un nouveau foyer « nous appellent, entant qu’église, à répondre à l’injustice malgré la peur de soulever une controverse », conclue un des participants dans un document de clôture. « Les écritures nous demandent d’obéir à une loi au-dessus des lois des gouvernements humains. Nous sommes appelés à obéir à la loi de l’amour, à la lumière de la vie du Christ. L’église est-elle prête à payer le prix de l’amour ? »

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale par Danielle Gonzales

Participants :

  • Conferencia Cristiana Anabautista Menonita : Juan Jesús Garza Ruiz
  • Conferencia de Iglesias Evangélicas Anabautistas Menonitas de México : Ruhama Pedroza et Carlos Martínez
  • Conferencia Evangélica Anabautista “Misión y Esperanza” (Veracruz) : John Wall et María De Jesús Gómez Aguila
  • Conferencia Evangélica Misionera de México (Chihuahua) : Adrián Ramos et Juan Carlos Véjar Gómez
  • Conferencia Menonita de México (Chihuahua) : Ruben Dyck et Johan Klassen
  • Conferencia Menonita de México (Iglesia Anabautista Menonita Unida de México) : Isaak Bergen Thiessen
  • Conferencia Misionera Evangélica (Chihuahua) : Leonard Plett et Heinrich Rempel
  • Iglesia Cristiana de Paz en México A.R. : Sandra Plett et Leslie Ocampo (Fréres Mennonites)
  • Mennonite Central Committee : Erica VanEssendelft, Fernando Sandoval, et Oscar Benavides Calvachi
  • Mennonite Missions Network : Fernando Pérez Ventura et Rebeca González Torres
  • Ministerio Integral de Iglesias Anabautistas de Puebla : Mario López et Leticia Hernández
  • Mujeres por la Paz : Helena Sánchez
  • Rector de la Comunidad Teológica de México : Dan González
 

 

Geographic representation: 
Latin America and Caribbean

Ajouter un commentaire