Communiqués De Nos Responsables

Les diacres : des servants dans la maison du Père

Les responsables de l’église Persatuan Gereja-Gereja Kristen Muria Indonesia (GKMI), membre de la CMM en Indonésie, participent à un lavement des pieds lors d’une réunion des délégués en 2017. Photo : Liesa Unger.
Date de diffusion : 
Mercredi 18 Octobre 2017

Comme les quatre cavités du cœur, les quatre commissions de la CMM servent la communauté mondiale des églises anabaptistes dans les domaines suivants : diacres, foi et vie, paix et mission. Les commissions préparent du matériel à l’intention du Conseil Général, donnent des conseils et proposent des ressources aux églises membres et facilitent le travail des réseaux ou des fraternités de la CMM qui œuvrent ensemble sur des questions et des préoccupations d’intérêt commun. Ci-dessous, une des commissions communique un message de leur ministère.


Où cherchez-vous lorsque vous vous demandez quel est le travail du diacre ? Souvent, nous nous tournons vers Actes 6,1-6, même si le mot diacre ou servant (diakonos) n’apparait pas dans ce texte. Dans ce passage, la communauté donne à ceux d’entre eux qui sont dans le besoin et plus l’église grandit, plus les besoins grandissent également. La communauté désigne des hommes pour organiser la distribution quotidienne de nourriture. Ces hommes – les diacres- écoutent les besoins et y répondent avec les moyens partagés par la communauté.

Est-ce là l’essence du travail des diacres ?

Dans ce passage, je note deux points qui influencent notre perception du travail des diacres.

D’abord, il y a le raisonnement des apôtres : « Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour le service des tables. » (Actes 6,2)

Est-ce que je perçois ici l’affirmation sous-entendue que prêcher est plus important que de s’occuper des besoins physiques ? Le passage semble présenter une position antagoniste qui sépare le service humanitaire de l’enseignement de l’évangile. Une telle division peut nous empêcher de reconnaitre l’aspect spirituel du travail des diacres. Il sert la parole tout autant que la prière ou la prédication, en fait, ce travail est comme prier ou prêcher.

Deuxièmement, dans les Actes, la tâche du diacre est définie par les besoins évidents de la communauté.

On dirait que la tâche des diacres s’accomplie uniquement lorsque ces besoins sont satisfaits. Il est évidemment très important que les diacres écoutent les cris de ceux dans le besoin et cherchent des manières d’y répondre. Mais souvent, lorsque j’écoute les diacres des communautés locales, je sens qu’ils sont dépassés par les attentes et sentent qu’ils ne sont pas à la hauteur de ce qu’on attend d’eux.

Lorsque nous partageons nos expériences dans la commission, certain mentionnent ces attentes non satisfaites. Les besoins dans l’église mondiale sont infinis. Il est difficile de choisir. Comment savoir ce qui est le plus urgent ?

Mais d’autres voix s’élèvent : Lorsque des membres de la commission diacre se tiennent aux côtés de ceux dans le besoin, ils sont eux aussi enrichis. La communauté leurs offre des cadeaux inattendus. Quelque chose se passe qui rompt la hiérarchie de celui qui donne et de celui qui reçoit.

De nouveau : où chercher le bon conseil pour les diacres ?

Du point de vue de notre commission, le Jésus qui lave les pieds des disciples (Jean 13,1-20) nous donne une image plus complète du diacre.

Jésus fait le travail d’un esclave de maison. Ces servants sont facilement ignorés parce que, d’habitude, ils ne font pas partie des personnages principaux qui portent l’intrigue. Jésus ne renie pas qu’il est le Seigneur et le Maître, mais il est le Seigneur et le Maître entant qu’esclave de maison. Il sert les besoins des disciples qui sont ses invités dans la maison du Père. Il représente ce qu’est la maison du Dieu.

Jésus montre ce qu’il faut faire aux invités et non pas ce que les invités croient avoir besoin. Lorsque Jésus leur lave les pieds, ils participent ensemble à cette action profonde qui définit ce qu’est la maison de Dieu : Jésus les aime jusqu’à la fin (Jean 13, 1).

Être diacre, donc, c’est le rôle de toutes les personnes qui servent la parole. On ne peut pas réellement prêcher l’évangile sans être diacre. Vous ne pouvez pas servir l’église en vérité, vous ne pouvez pas travailler pour la réconciliation, la paix et la justice sans être diacre.

Donc oui, la tâche du diacre est de se tenir avec ceux de la communauté qui sont dans le besoin, tout en sachant que nous avons bien plus besoin d’eux qu’ils n’ont besoin de ce que l’on peut leur offrir. En faisant cela, nous participons tous a la vie dans la maison du Père.  

En réfléchissant à ce passage, notre commission prend de plus en plus conscience de la difficulté d’écouter les voix de ceux qui ne parlent pas de leurs besoins. Comment pouvons-nous être sûrs que notre perception n’est pas influencée par ceux qui crient le plus fort ou par ce que les médias montrent comme étant le plus urgent ? Comment voir ceux qui sont trop facilement ignorés ?

Nous dépendons complément de l’esprit de Dieu pour dépasser notre aveuglement.

—un communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale écrit par Jürg Bräker, membre de la Commission Diacres. Il est secrétaire général de la Konferenz der Mennoniten der Schweiz (Alttäufer), Conférence mennonite suisse (Anabaptiste). 

Geographic representation: 
Europe
MWC group: 
Deacons Commission