Nouvelles

Les mennonites angolais accueillent les réfugiés

Se déplacer dans les régions reculées de la République Démocratique du Congo demande de la créativité et des forces. Photo : Francisca Ibanda.
Date de diffusion : 
Lundi 17 Juillet 2017

Winnipeg, Manitoba, Canada – « La situation est très grave » affirme Francisca Ibanda, représentante régionale de la Conférence Mennonite Mondiale pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest.

L’ONU prévoit que plus de 50 000 personnes de la République Démocratique du Congo se réfugient en Angola en 2017, pour fuir les attaques violentes dans le centre de la région. Ils étaient 1 000 en mars, et déjà 20 000 en mai, le chiffre ne cesse d’augmenter, influencé également par la situation économique, sociale et politique instable de la région de l’Afrique du centre.

De nombreux membres des églises mennonites de la province du Kasaï appartenant à la Communauté Mennonite au Congo ont fui vers la province voisine de Bandundu ou ont traversé la frontière vers la province de Lunda Norte en Angola.

Un certain nombre de mennonites réfugiés en Angola préfèrent rejoindre une église mennonite locale plutôt que de vivre dans un camp de réfugiés, raconte Ibanda. Elle donne l'exemple des pasteurs mennonites Moise Kalondji et Malu Bakatuambisha de Tshikapa, en RDC, qui sont hébergés par un pasteur mennonite en Angola. Kalondji est accompagné de ses huit enfants, mais Malu cherche à faire venir ses quatre enfants desquels il a été séparé au Congo.

« Priez pour la paix » demande Ibanda.

L'Angola fait face à ses propres défis économiques suite à la baisse des prix du pétrole. Les églises mennonites en Angola, historiquement formées de réfugiés également, répondent à la crise alors qu’elles-mêmes vivent dans la pauvreté.

—Karla Braun, Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Geographic representation: 
Africa

Ajouter un commentaire