Nouvelles

Un réseau CMM pour encourager les artisans de paix et les mettre en réseau

Dialogue organisé par le réseau anabaptiste à Cape Town en Afrique du Sud. Photo : Andrew Suderman
Date de diffusion : 
Vendredi 26 Janvier 2018

Les membres de la Conférence mennonite mondiale (CMM) du monde entier agissent au niveau de leurs communautés locales, de leurs Églises à l'échelle nationale et des ministères qui s'y rattachent sur la base de leur conviction que "L’Esprit de Jésus nous rend capables de (devenir) artisans de paix, renonçant à la violence, aimant nos ennemis, recherchant la justice et partageant nos biens avec ceux qui sont dans le besoin". (Convictions communes, §5).

Le secrétaire de la Commission Paix de la CMM, Andrew Suderman, souligne : « Les 105 Églises-membres qui constituent la CMM ont produit beaucoup de "fruit". Les organismes de paix anabaptistes ont cherché des moyens de communiquer, de s'encourager mutuellement et d'être solidaires les unes avec les autres dans leurs efforts communs en vue de la paix. Ceci a contribué à la naissance d'un réseau anabaptiste mondial pour la paix (RAMP). »

Deux subsides accordés pour plusieurs années assurent le financement de départ de ce réseau naissant. Le fonds « Kindred Charitable Fund » de la banque « Kindred Credit Union », de Kitchener, Ontario, au Canada, a alloué au RAMP $7,500 pour 2017, $5000 pour 2018 et $2500 pour 2019. La Fondation d'inspiration anabaptiste « United Service » a elle aussi prévu une subvention conséquente pour trois ans afin de soutenir l'établissement de ce réseau pour la paix.

Ces subsides ont servi au financement des premières démarches du réseau : La nomination en octobre 2017 d'Andrés Pacheco-Lozano (travailleur pour la paix colombien qui étudie actuellement aux Pays-Bas) en tant que coordinateur du réseau et l'organisation d'une réunion du nouveau groupe de pilotage du RAMP lors des réunions du Conseil général de la CMM qui auront lieu au Kenya en avril 2018.

La commission paix espère pouvoir lancer officiellement le réseau lors de la Conférence mennonite mondiale et du Festival pour la paix qui auront lieu à Amsterdam en 2019.

Une proposition formulée en 2016 entrevoit quatre tâches potentielles pour le RAMP : partager des demandes de prière et de soutien, partager des nouvelles, des informations et des récits concernant le travail pour la paix, constituer un répertoire des membres et créer un espace - électronique et physique - « où ceux qui font parie du réseau puissent se rencontrer, se contacter et construire des relations  mutuelles porteuses de transformation. » (Andrew Suderman).

Selon Arli Klassen, responsable du développement, «  il faut de la patience et de l'engagement pour que le RAMP devienne véritablement mondial. Nous sommes reconnaissants aux donateurs - aux personnes individuelles et aux organismes tels que Kindred et la fondation familiale - qui ont accordé une subvention pour plusieurs années et qui partagent cette vision. »

Ce réseau sera relié à la structure de la CMM par le biais de la Comission Paix de la CMM. Andrew Suderman explique : « Le travail de la Commission Paix consiste à soutenir nos Églises membres de la CMM. Celui du RAMP sera de créer un réseau entre ces organisations de paix, leurs programmes et leur personnel. Nous poursuivons ainsi la route ensemble et nous soutenons mutuellement dans notre recherche du royaume de la paix de Dieu.

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

MWC group: 
Peace Commission

Ajouter un commentaire