Théologiennes Anabaptistes

L'expression "théologiennes anabaptistes" désigne un réseau croissant d'initiatives, avec chacune des buts et des objectifs uniques, mais toutes conçues pour autonomiser les femmes dans leurs contextes; ceci passe, en partie, par un encouragement à la formation d'un leadership féminin dans l'église.

Les initiatives incluent jusque-là:

  • Inspirées par les exposés des théologiennes africaines lors du Rassemblement 2003 de la CMM au Zimbabwe, Mennonite Women USA et African Women in Church Leadership commencèrent à explorer des voies et moyens d'encourager les femmes à utiliser leurs dons dans l'église. En 2004, un programme spécial (le programme Sister-Link de Mennonite Women USA) fut lancé entre Mennonite Women USA et un groupe de femmes africaines responsables dans les églises, groupe connu sous le nom de "théologiennes anabaptistes africaines." Ce partenariat a été initié dans le but d'accroître le nombre des femmes africaines Mennonites et Frères en Christ ayant une formation théologique jusqu'à l’Assemblée suivante de la Conférence Mennonite Mondiale de 2009, qui marqua la fin officielle de Sister-Link.
  • En 2006, les femmes latino-américaines virent que les théologiennes anabaptistes africaines s'étaient organisées et équipaient les femmes dans le leadership ecclésial. Elles se réunirent pour la première fois pour une réflexion biblique et théologique. Cette rencontre donna lieu à un forum pour explorer le rôle des femmes dans l'église. Par la suite, les théologiennes latino-américaines commencèrent des enseignements bibliques ciblés sur l'utilisation des dons des femmes dans l'église.
  • En 2007, Mennonite Women USA contribua à sponsoriser trois rencontres théologiques de femmes sur trois continents, rencontres au cours desquelles les femmes se réunirent pour soutenir l’idée d’une formation théologique pour davantage de femmes dans leurs contextes. Tout au long de ces années, le fonds international pour les femmes de Mennonite Women USA, démarré en 1997, continua d'octroyer des bourses aux femmes en Afrique, en Amérique latine et en Asie pour une formation dans le leadership ecclésial. Toutes ces femmes viennent des églises membres et membres associés de la CMM.
  • Dans l'espoir d'équiper plus de femmes, les théologiennes latino-américaines ont accueilli une rencontre des théologiennes juste avant l'Assemblée de la CMM en 2009 au Paraguay. Ce rassemblement a conduit des femmes venues des Pays-Bas à créer l'Anne Zernike Fund en l'honneur de la première femme pasteur Mennonite des Pays-Bas, et la toute première femme à être consacrée pasteur d'une église en Hollande. Pour marquer le centenaire de la consécration de Zernike (5 novembre 1911), le Fonds fut créé le 6 novembre 2011, afin d'encourager l'ordination des femmes dans les églises du monde entier.
  • En octobre 2012, les théologiennes asiatiques rencontreront des représentants du Japon, de l'Inde et d'Indonésie. Leur réunion est née de ce qu'elles ont observé dans les autres organisations de théologiennes.

(Tiré d’un rapport de Mennonite Women USA, juin 2012)

 

Les théologiennes anabaptistes d’Amérique latine vous invitent à se joindre à elles pour une journée de prière en mai. Des informations sur cette journée sont disponibles en anglais et en espagnol.